Kind of busy [LIBRE]

Kind of busy [LIBRE]

 :: Empire Méconnu :: Les Oni dans un empire méconnu :: Château Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Classe/Métier: 2ème année / Vendeuse dans un magasin d'art
Clubs: Musique & Dessin
Buddy: Yosano Yoshiki
Dim 20 Aoû - 18:50
Messages : 53
Date d'inscription : 01/08/2017
Feat : OC - Sawasawa
Voir le profil de l'utilisateur
« Lynch-sama !» Elle se tourne vers le soldat qui l’appelle et l’attend. Ce dernier arrive rapidement près d’elle et sans même qu’elle ne dise quoi que soit, il enchaîne :  « Vous êtes attendu dans la cours pour entraîner de nouvelles recrues.» Elle fronce légèrement les sourcils avant de demander : « Où est l’instructeur habituel, Mongrave-san ? »  « Il est malade Lynch-sama et on m’a demandé de venir vous prévenir que vous deviez le remplacer. » Elle inspire profondément et acquiesce avant de dire : « Je dois emmener ce rapport au chef de l’armée, dites aux recrues de courir jusqu’à ce que j’arrive. S’ils discutent, faites en sorte qu’ils partent. On ne discute pas les ordres d’un supérieur ! » Elle se détourne sans attendre la réponse du soldat mais elle sait qu’elle peut compter sur lui. Elle a l’air d’être froide comme ça mais elle ne plaisante pas avec l’entraînement ni avec les règles de l’armée. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle veut garder en vie les Hommes sous ses ordres. La plupart ont des femmes, des enfants à charge et à chaque fois qu’un homme tombait à la guerre, elle ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une forte culpabilité.

Elle marche d’un bon pas jusqu’au bureau du chef des armées et frappe à sa porte. Elle entre lorsque le signal est donné et remet le rapport. Ils discutent un petit moment avant qu’elle ne le salue et se détourne : « Céleste, je vais bientôt prendre ma retraite. » « Je le sais Monsieur. » « Selon vous qui ferais un bon chef d’armée ? » « Je n’y ai jamais réellement pensé Monsieur mais peut-être que Marche-sama ou encore Aquin-sama pourraient être le chef de l’armée. » « Hm … je vois. Merci pour votre avis. » « Je vous en prie. Au revoir. » Elle referme la porte derrière elle tandis que le chef de l’armée sourit. Il sait déjà qui il va nommer auprès du Roi mais il voulait avoir quelques petits renseignements avant. Céleste, quant à elle se demande si elle a bien fait de nommer ces deux personnes, le premier est l’un des meilleurs tacticiens qu’elle est pu rencontrer mais ce n’est pas un leader. Le second ferait un bon leader mais il est un peu trop … comment dire … Joueur. Oui, c’est ça, joueur. Elle se demande si son supérieur va prendre en considération cela mais elle le connaît assez pour savoir que oui.

Céleste se retrouve dans la cour où elle rejoint les nouvelles recrues. Il semble qu’aucun d’entre eux n’aient désobéit. Ils s’arrêtent à son arrivé. Tous connaissent Céleste Lynch, la Chevalière qui a fait sa place dans un milieu d’hommes. Elle a forgé une grande réputation aussi bien au sein de l’armée qu’en dehors. Ils savent qui elle est et qu’ils n’ont aucun intérêt à se moquer ou encore à la défier en combat, ils seraient plus que probablement battu. Elle se place face à eux et les observe un instant sans rien dire avant de laisser sa voix porter dans la cour : « Bienvenus au sein de l’armée de notre Roi. Soyez fier d’être présent. L’entraînement sera dur, vous aurez de nombreuses corvées et peut-être que certains d’entre vous ne tiendront pas et partiront avant d’être officiellement des soldats, c’est là une dure réalité. Pour ceux qui resteront, vous devez connaître notre code de l’honneur et jurer fidélité à notre Roi et de protéger notre peuple. Est-ce clair ? » Après avoir eu la réponse attendu, Céleste à laisser un léger sourire apparaître sur ses lèvres. « Bien, mettez-vous par groupe de deux, nous allons commencer l’entraînement au corps à corps et nous poursuivrons par le combat à l’épée. »

Pendant plusieurs heures, Céleste a fait travailler les recrues jusqu’à l’épuisement. « Bien, c’est tout pour aujourd’hui. Allez vous décrassez, vous pourrez ensuite vous reposez pour ce soir mais n’attendez pas à ce que ce soit ainsi tous les soirs. » Elle s’est détournée avant d’entendre une recrue demander à un de ses camarades : « Ca va tout le temps être ainsi ? » Un nouveau sourire à fait son apparition sur les lèvres de Céleste, sourire qu’elle a fait disparaître avant de se mettre de profil et de dire avec le plus grand sérieux : « Non, ce sera pire. » En voyant le regard déconfit des recrues, elle n’a pas pu s’empêcher de sourire avant de se détourner pour ensuite partir. Lorsqu’elle est assez loin, un rire léger échappe à ses lèvres mais elle se reprend bien vite pour ne pas paraître folle. Elle se dirige vers son propre bureau et s’installe. Elle a encore tout un tas de choses à faire avant de pouvoir elle-même se décrasser ou bien même manger. Des papiers. Des plans. Des lettres. Bref, elle était occupée mais elle l’était beaucoup moins que le Roi. Céleste détache ses cheveux habituellement tressé et relevé dans un chignon strict quand elle est sur le terrain, à l’entrainement et se concentre sur sa tâche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Classe/Métier: Première année / Danseur contemporain professionnel
Clubs: Volley-ball
Buddy: No one
Poussin, Aë sucre & Jumin Howard
Dim 27 Aoû - 20:03
Messages : 108
Date d'inscription : 02/08/2017
Age du personnage : 18
Feat : Re°
Voir le profil de l'utilisateur

    Il se demande à quoi ressemble la capitale, depuis qu'il a annoncé qu'il épouserait seulement une Oni du peuple. Elle doit être dans le désarroi, tout comme à la cour. Les nobles doivent voir cette idée d'un mauvais œil, il est même certain qu'on doit le prendre pour un fou, lui, l'implacable dirigeant de l'empire qui est pourtant censé être bon stratège.

“ C'est insensé ! ”

    Entend-il déjà du haut de son palais. Il soupire. Il savait que cette annonce ferait du bruit, que cela ferait scandale, que cela choquerait le peuple, car jamais ses prédécesseur n'ont décidé d'épouser une Oni. C'est de la folie d'épouser une femme ou un homme de l'autre race, même parmi les pauvres. Mais c'est justement parce que c'est de la folie que cela changera le royaume.

    Il sait que ce qu'il fait est dangereux, beaucoup veulent éjecter les Oni de l'empire, par haine ou que sait-il encore, par conséquent, en en épousant une, il risque de s'attirer des représailles et de voir son trône en danger. Et en même temps, en épousant une Oni, il met ceux-ci de son côté, ce qui est bénéfique pour le royaume et pour lui. Ce choix est l'équivalent d'une lame à double-tranchant. Il fait donc le pari.

    Il sait également que des groupes se forment pour se liguer contre lui, il n'a aucun doute là-dessus, il n'est pas naïf, il sait qu'il se passe des choses dans son palais et que ce n'est pas une fête en son honneur, bien au contraire. Depuis qu'il est roi, on veut le faire abdiquer, car il est jeune et présomptueux. Aussi car on ne connaît pas ses origines. Ce roi n'a probablement pas de sang noble qui coule un lui, il est certainement le rejeton de misérables paysans.

“ Quelle idée de l'avoir fait monter au trône. ”

    Entend-il de son bureau. Il n'est pas sourd et les murs ont des oreilles, comme on dit. Cela ne le touche pas particulièrement, c'est lui le Roi, c'est lui qui donne les ordres. Si on contredit ses ordres, les gens savent ce qui les attend. Ce n'est pas un tyran, il ne fait que gouverner convenablement. Ce Roi est gentil mais il ne faut pas abuser de sa clémence, tout simplement. Il peut faire de terribles choses si on le met en colère.

    La paperasse est faite, le Roi sort de son bureau pour rendre visite à sa meilleure amie, Céleste, une grande chevalière qu'il respecte grandement pour le travail qu'elle effectue au sein du royaume et du palais. Née femme, elle a vaincu des hommes par la force de ses convictions et de son talent pour le combat. Elle a la force d'un homme derrière sa fine silhouette, son joli minois est trompeur et il l'a su à ses dépens.

    Le bureau de la chevalière n'est pas bien loin, seulement à quelques pas. Il arrive donc rapidement et il le fait savoir à celle-ci en toquant à sa porte, avant d'ouvrir sans attendre sa permission. Il est au courant qu'elle a entraîné de jeunes recrues, ce matin, car c'est lui qui l'a assignée à cette mission après avoir appris que l'instructeur initial était malade. Non pas qu'il voulait embêter sa tendre amie, il voulait seulement qu'elle fasse la meilleure impression possible pour qu'ainsi elle devienne cheffe de l'armée. Il a besoin qu'elle le devienne pour assurer sa survie et la sienne. Des choses doivent être faites pour le bien de l'empire et s'il a la cheffe de l'armée de son côté, la majorité des soldats ne rejoindront pas les généraux qui le haïssent.

“ Bonsoir, Céleste. Cela fait un moment depuis la dernière fois que l'on s'est vus. ”

    Adossé contre l'embrasure de la porte de la chevalière, un fin sourire sur son visage présomptueux, il s'avance avant de s'asseoir sur une chaise afin de faire face à elle. Il ne se fait pas prier, il faut dire, mais il a toujours eu une attitude de ce type envers elle, car il se sent à l'aise et libre de ses mouvements.

“ Que penses-tu des nouvelles recrues ? Prometteuses ou tout juste ce qu'il faut pour protéger l'empire ? Ou ni l'un ni l'autre, mais dans tous les cas, il faudra les malmener à leur grand dam. ”

    Tout juste assez pour faire la conversation avec Céleste avant d'aborder un autre thème. Il l'embête sûrement dans son travail, mais il y a des choses importantes qui doivent être lancées sur le tapis.



Freedom exists

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himawari No Yakusoku :: Empire Méconnu :: Les Oni dans un empire méconnu :: Château-